La moxibustion

La moxibustion est une technique largement utilisée en Médecine Traditionnelle Chinoise qui consiste à réchauffer un point d'acupuncture pour faire pénétrer la chaleur le long des méridiens.
On utilise des moxas, ce sont des bâtonnets confectionnés à base d'armoise sechée (artemisia vulgaris).
D'ailleurs le terme moxa provient du mot japonais Mogusa qui désigne une variété d'armoise.

 La moxibustion permet de prévenir ou de traiter notamment  les douleurs rhumatismales, articulaires et musculaires, certains problèmes digestifs, et nombreux  troubles gynécologiques comme les menstruations douloureuses et certaines infertilités.  

Les ventouses


La pratique des ventouses remonte à l'Antiquité (Égypte), utilisées pour  leurs bienfaits pour le corps. L'idée étant d'aspirer le mal hors du corps. Partant de ce principe, l'homme a d'abord utilisé ce que lui procurait la nature, notamment les sangsues, mais aussi dans certaines civilisations, l'aspiration du mal par la bouche du guérisseur ou chaman. 
Dans les grandes civilisations telles l’Égypte, la Grèce, la Chine, l'homme a très vite perfectionné ce procédé en mettant au point des ventouses diverses, en terre cuite, en bois, en bambou, en métal, en corne d'animaux, et plus tard en verre.

 La ventouse contribue a la restauration de la circulation du sang et du Qi (énergie/souffle de vie).
Elles peuvent être utilisées en fixe ou de manière glissante avec un peu d'huile.
Quelquefois selon les besoins on peut pratiquer une légère saignée avant l'application de la ventouse pour permettre la sortie du "mauvais sang". Cette méthode est très utilisée dans les pays du Maghreb "la Hijama"